A Voir: Jean-Pierre Bacri

JPBacri    Pourquoi aimons-nous regarder tel ou tel acteur sur le grand écran?  Elle était ma première question quand j’ai rendu compte du plaisir qui me fait à voir un film avec Jean-Pierre Bacri.

Selon son profil sur le site Monsieur Cinéma, «Bacri [très souvent] incarne un de ces grincheux dont il a le secret, grinçant et cynique, aux dialogues percutants et acérés.»  Grincheux, cynique.. oui, c’est vrai, d’où vient ma question.  Cependant, j’aime bien sa manière de jouer le rôle de l’homme grincheux, d’un façon si naturel, si convaincant – surtout dans «Comme une Image» (de Agnès Jaoui) et «Le Goût des Autres».

Je crois également qu’on peut quelque fois deviner «le secret» qui touche le personnage qu’il joue, malgré du son cynisme, par example dans «Les Sentiments».  Il y a le côté dur mais on voit aussi une fragilité humaine.

Jean-Pierre Bacri aime bien le théâtre («Les gens vous croient bons parce qu’ils vous ont vu jouer quinze secondes [dans un film]. Alors que la performance, le vrai record de temps, c’est sur les planches que ça se passe»), d’où vient, selon moi, la profondité de ses interpretations sur le grand écran.

Quand il s’agit d’un film de Jean-Pierre Bacri, ça me vaut on bon coup d’oeil, c’est certain.

Quelques films de Jean-Pierre Bacri:

Selon Charlie (2006, de Nicole Garcia)
Comme une Image (2004, de Agnès Jaoui)
Les Sentiments (2003, de Noémie Lvovsky)
Une Femme de Menage (2002, de Claude Berri)
Le Goût des Autres (2000, de Agnès Jaoui)
Kennedy et Moi (1999, de Sam Karmann)
Place Vendome (1998, de Nicole Garcia)
Didier (1997, de Alain Chabat)

 

Laisser un commentaire

Maigrir c'est dans la tête ... |
maelezig |
jojocky |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | baqarr
| je, tu, il...
| L'autre moi