Le Mystère de Foutre

Tout d’abord, j’espère que vous m’excusez pour un mot si vulgaire.  Il y a l’avis que la vulgarité est le signe d’un vocabulaire limité, qu’il est toujours possible de s’exprimer avec les mots justes si on en veut; d’acord comme un étudiant d’une belle langue comme le français, je cherche d’éviter les mots de ce genre.

Quand même, le mot «foutre» m’intéresse du sens technique et avec la diversité des traductions qui le correspondent en anglais, selon le contexte.  Si on passe sans intéresse par l’origine du mot (foutre = baisser, copuler), on commence avec:

Qu’est qu’il fout là?  - Ici «foutre» fonctionne comme faire + adverbe

Il y a une impression négative liée au résultat (ce qu’un fait) en un anglais il faut ajouter un adverbe pour traduire cette phrase correctement.  Alors, c’était la première chose mystérieuse quand j’ai encontré ce mot.  Deuxièmement:

Leurs problèmes, il n’en a rien à foutre. - Encore une fois, «foutre» fonctionne comme faire + adverbe

Dans ce cas-si, il y a le sens de l’absence d’importance accorder à tel ou tel cas, selon la personne qui parle.  En anglais, il faut incluire l’equivalent de «ça ne m’intéresse pas», etc pour traduire un seul verbe de la phrase originale.  Bien sûr on peut passer a l’usage réfléchit de ce phrase «Je m’en fous », etc.

Finalement, je considère les cas où bien que «foutre» joue le rôle d’un verbe simple, on y trouve des traductions diverses:

= donner:   Il a l’en foutu une trempe
= s’en aller:   Fous le camp!
= mettre:   Fous-le dans ta poche
= dépasser les bornes:   100 euros pour ça? Il se foutent de nous.

Comme je vous ai dit ci-dessus, ça m’intéresse toujours éviter les mots vulgaires quand je parle avec les autres. Je vous invite de m’offre des commentaires avec des bonnes alternatives au «foutre», pour que je puisse rester polis dans l’avenir.

Laisser un commentaire

Maigrir c'est dans la tête ... |
maelezig |
jojocky |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | baqarr
| je, tu, il...
| L'autre moi