• Accueil
  • > Archives pour septembre 2008

Archive pour septembre, 2008

Un Séjour à Strasbourg

Un Séjour à Strasbourg dans Voyages straspics

Un veritable chef d’œuvre absolu de l’art gothique, la cathédrale de Strasbourg est un bon endroit pour commencer un petit tour de la ville.  Le défilé des Apôtres, produit par horloge astronomique, peut être admiré tous les jours à 12H30.

Si on prefere quelque chose de plus modern, il y a Musée d’Art moderne et contemporain, qui possède de belles œuvres de Monet, Picasso, Kandinsky et Brauner. A côté de cette collection permanente, il accorde une belle place à l’actualité et aux découvertes. La terrasse panoramique offre une vue magnifique sur les Ponts Couverts et la Petite France.

La Petite France est le quartier le plus pittoresque du vieux Strasbourg. Les pêcheurs, les meuniers et les tanneurs vivaient et travaillaient autrefois dans ce quartier bâti à fleur d’eau.  Avec ses maisons à colombage qui datent des XVIe et XVIIe siècles, la Petite France offre un ambiance tres seduisante.

L’eau continue, avec la petite île au centre de la ville, avec ses ponts et ses quais, comme les Ponts Couverts et le quai Saint Nicolas.  Un peu profiter de l’occasion de prendre un petit repas à L’Ami Schutz (1 Ponts Couverts), juste à côté de la rivière.

De la cuisine moderne et rafinée de La Table 77 (77 Grand Rue) ou de l’Umami (8 r. des Dentelles) au la plus traditonelle de S’Muensterstuewel (8 pl. Marché aux Cochons de Lait) ou S’Burjerstuewel – Chez Yvonne (10 r. Sanglier), la ville a quelque chose pour tous les goûts.

Commentaires

Chien Méchant!

Ça m’amuse de temps en temps de voir les vies linguistiques paralleles des mots entre le français et l’anglais, surtout au niveau de la langue idiomatique, par exemple chien = dog en anglais, n’est-ce pas?  Eh bien, pas toujours.

Par exemple, si on parle du «it’s a real dog’s breakfast», ce n’est pas un «c’est un petit déjeuner du chien» mais «ça a l’air de Dieu sait quoi».  Et le «dog’s dinner» alors?  Ceci signifie la même chose – deux repas pour un chien qui a faim alors, mais une seule traduction.

«To lead a dog’s life» veut dire «mener la vie d’un chien», bien sûr, mais il n’est pas toujours si simple.  Si on «goes to the dogs», on ne rend pas visite au M. chien-chien – ça veut dire qu’on gâche sa vie.  Quand le «dog eat dog» il s’agit des loups qui mangent entre eux et un bouquin écorné est «dog-eared» selon les anglais.

Les anglais connaissent pas le temps de chien mais seulement le temps affreux (ouais, il pleut de temps en temps en Angleterre) et si on parle d’une femme qui a du chien, ce sont les anglais qui fuient de peur d’être mordus.  Ils préfèrent parler d’une femme très attirante.

Si on parle de quelqu’un qui a été chien avec vous, les anglais imaginent une personne habillée en coûtume du chien; ils parlent du quequ’un qui était dur ou méchant.  Et ils n’aiment pas passer des moments «entre chien et loup» – en tout cas il commence à faire nuit et qui voudraient se trouver avec telles bêtes quand on ne peut voir bien ce qui se passe?

Commentaires

A Voir: Audrey Tautou

Tautou   C’était dans la salle d’un cinéma à Genève, pendant un séjour là, ma première rencontre avec Audrey Tautou sur le grand écran, comme l’héroïne du «Fabuleux Destin d’Amélie Poulain».  Avant toute l’adulation internationale de ce film et sa petite héroïne, je me rappelle un petit film, intime, d’une imagination magique.

De ce moment là, j’ai toujours imaginé Audrey Tautou comme partie de cet univers fragile, innocent.  A mon avis, elle a quelque chose d’honnête, directe qui joue bien avec ce projet superbe de Jean-Pierre Jeunet. 

Il y a souvent des touches spéciales dans n’importe quel rôle (soit dans «Dirty Pretty Things», soits dans «Dieu Est Grand, Je Suis Toute Petite»), le visage qui nous montre un momemt d’indecision, un petit sourire préoccupé.

Cependant, ce petit ange peut être dangereux, elle aussi, comme dans «A La Folie… Pas Du Tout».  Je suis ravie de la manière dont elle incarne Angélique, un étudiante d’une vingtaine d’années à l’école des beaux-arts d’une ville de province.  Elle gagne nôtre compassion avec son histoire où elle est follement éprise de Loïc, un jeune cardiologue, qui est marié avec une autre.

Il est seulement au travers du film que nous découvrons les vrais événements et la caractère choquante d’Angélique, un jeux qui fonctionne si efficacement grâce à l’incarnation gagnante d’Audrey Tautou.

Elle a retrouvé l’univers spécial de son complice Jean-Pierre Jeunet pour «Un Long Dimanche de Fiançailles», où elle donne vie à l’héroïne Mathilde, qui part aux lendemains de la première guerre mondiale à la recherche de Maneche, son fiancé disparu sur le front.

Est-ce il est possible que Jeunet avait d’abord pensé à Emily Watson qui, en se désistant, laisse Audrey Tautou apporter ce rôle magique? C’est fabuleux la destin, non?

Quelques films d’Audrey Tautou:

Un Long Dimanche de Fiançailles (2004, de Jean-Pierre Jeunet)
A La Folie… Pas Du Tout (2001, de Laetitia Colombani)
Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain (2005, de Jean-Pierre Jeunet)

Commentaires

Maigrir c'est dans la tête ... |
maelezig |
jojocky |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | baqarr
| je, tu, il...
| L'autre moi