Au Bord de la Seine

Un après-midi de novembre j’ai marché au bord de la Seine.  Quand on descend jusqu’au niveau de la rivière on peut trouver une existance au desous de la circulation du centre-ville.

On a l’impression d’avoir découvert une autre ville, caché de le quotidien normal de la mer de voitures et de gens qu’on trouve dans les environs de l’Île de la Cité.  Tout d’abord on y rencontre moins de personnes, comme si on faisait une promenade dans un petit village.

Même la circulation n’est pas la même – il y a une grande gamme de bateaux qui passent (une bateaux mouche ici et là, une péniche plein de marchandise, un hors-bord de police), et les uns qui restent, qui abritent des habitants quasi litoraux.

Quand il s’agit du côté plus touristique, on y voit encore quelque chose de nouveau – la Cathédrale de Nôtre Dame est encore plus impressionante vue de ce niveau presque souterrain.

On peut également trouver une reconnaisance plus complète des ponts de la Seine en marchant sur les quais – la forme de ses arches, les matériaux qu’on y utilise, les techniques de construction.

Bien que je n’aie trouvé aucune Paris plage dans cet après–midi frais de novembre, j’ai ajouté un autre niveau à ma connaissance de la belle métropole de Paris.

Laisser un commentaire

Maigrir c'est dans la tête ... |
maelezig |
jojocky |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | baqarr
| je, tu, il...
| L'autre moi