Archive pour juin, 2011

Une Journée à Arles

 Arles, avec sa riche histoire romaine, offre une gamme de bâtiments de l’époque de gladiateurs et leurs contemporains.  Comme à Nîmes, il y a les Arènes, avec leur origine lié aux cirques romaines et combats de gladiateurs et leur histoire plus récente des corridas et matadors. 

Arles

A deux pas des Arènes se trouve le teatre historique et bien qu’il soit reconstruit dans les derniers siècle, le teatre montre une bonne partie de la construction originale, avec une acoustique superbe.

Moins bien préservés mais toujours impresssionants sont les Thermes de Constantin qui nous présentent d’autres indices de la société romaine d’Arles et ses loisirs.

Plus jeune que ses voisins romains mais toujours bien âgée est l’église Saint Triomph et son Cloître, où on peut faire une pause paisible au milieu de la ville et faire le tour des bâtiments qui l’entourent, y inclue une vue du ciel du cloître.

Arles

Toujours plus contemporaine est la collection d’art moderne au Musée Réattu Donation Picasso.  Avec d’autres artistes moins connus, la collection est exposée dans un cadre archtectural très vieux, l’ancien Grand-Prieuré de l’Ordre de Malte, à côté du Rhône.  Le contraste entre oeuvres modernes (de Picasso, Raspal, Vouet et bien sûr Réattu) et bâtiment traditionnel résonne avec un énergie spéciale.

Dans le Jardin d’Été on trouve une statue de Vincent Van Gogh, résident de la ville pendant quelques ans et très célèbre pour ses toiles de la ville comme «La Maison Jaune», pas loin de la gare SNCF.

Commentaires

Une Journée à Nîmes

Nîmes partgage, avec les autres ville de sa region méditerranéenne, une riche histoire romaine.  Il n’y a pas de meilleurs exemples des bâtiments qui attestent à ce passé impérial que les Arènes de Nîmes.

Nimes

Plus petites que leur grand frère, Il Colloseo à Rome, les Arènes de Nîmes sont mieux conservées et ainsi, il est plus facile à immaginer leurs ambiance pendant l’époque romaine.  L’audioguide de la visite m’a aidé, ça aussi, à visualiser les événements des combats de gladiateurs mais aussi à mieux comprendre l’entrainement, les techniques de combat et la vie des gladiateurs.

Après les images sanglantes des Arènes, on peut trouver le côté paisible de la ville en visitant les Jardins de la Fontaine, où les canaux d’eau fraîche passent entre cet espace vert et tranquille.

Nimes

Si c’est l’art qu’on cherche, le Carré d’Art-Musée d’art contemporain vous offre des oeuvres moderne avec ses éxpostions temporaires et le Musée de Beaux Art y ajoute son côté plus traditionel.

N’hesitez pas visiter cette jolie ville, ce on peut faire sans soucis – on ne vous obligerez pas à lutter des gladiateurs dans les Arènes avant que vous ne quittiez la ville :-)

Commentaires

A Voir: La Conquête

La Conquête   de Xavier Durringer avec Denis Podalydès, Florence Pernel, Bernard Le Coq, Samuel Labarthe 
Genre: Drame – Durée: 01:50:00
Pays: France – Sorite en salle: 18/05/2011

L’interprétation de Jacques Chirac (Le Coq) et ses complôts avec Dominique de Villepin (Labarthe) est surtout délicieuse, mais il n’y pas rien de satirique avec celle de Sarkozy – ici, Podalydès présente un homme très direct, sérieux.

Bien sûr ça fonctionne parfaitement avec le but du film, qui est un drame sur les enjeux politiques et personnels du candidat pour second tour de l’élection présidentielle est les cinq années qui viennent de s’écouler.

Ici et là on on croirait se trouver dans une documentaire, en coulisse du Sarkozy et ses affrontements politiques, de ses jeux tactiques entre carrière comme ministre de l’intérieur et celle du président, avec sa complice Cécilia (Pernel).

Au bout de compte, Durringer a réussi à nous donner un drame juste sur une vie qui fascine tout la société internationale comme celle de l’hexagone, mais avec le sucre que quelques coups de coude satirique sur les personalités politiques de l’époque.

Commentaires

Une Journée à Narbonne

Pour commencer la journée il faut avouer mes doutes à propos de la Cathédrale St-Just – elle n’est pas finie et plantée à côté du Palais des Archevêques énorme, c’est dificile à bien apprécier ce bâtiment.   Narbonne

Cependant, en passant par le Musée d’Art et d’Histoire, avec ses toiles de Titienne, Tintoretto et Veronese, j’étais plus content et avec mon billet combinaison, j’avais l’occasion de monter l’escalier du donjon Gilles Aycelin.  Du somet du dernier, j’avais une vue magnifique sur les environs, la ville historique de Narbonne.

Et c’était là où je suis allé après, dans les petites rues de la ville, en traversant le canal avec ses jolis ponts. A mon avis, la presence d’un canal donne un endroit une côté très paisible et ainsi, assis près de l’eau, j’ai profité, sous un bel soleil, de la beauté de cette ville charmante.

Narbonne

Quand même, il y avait un moment triste quand j’ai vue, dans la Place de la Ville, des images des événements du 5 mai 1907.  Il y avait une manifestation des vignerons – on compte 100 000 personnes à Narbonne – où l’armée fait feu sur les manifestants et il y a deux morts.  Pour moi c’était un rappel que la ville ne s’agit seulement d’une journée touristique mais également de la vie (ou la mort) des citoyens qui ont habité ses rues.

Commentaires

A Voir: Une Pure Affaire

Une Pure Affaire   de Alexandre Coffre  avec François Damiens, Pascale Arbillot, Gilles Cohen
Genre: Comédie – Durée: 01:28:00
Pays: France – Sortie en salle: 20/03/2011

David Pelame (Damiens), un avocat sans renom qui a la quarantaine, et sa femme Christine (Arbillot) passent leur vie normale avec leur deux enfants.

Ce veut dire normale jusqu’au moment un sac tombant de la main d’un malfaiteur chassé par la police attire l’intéresse de David… l’attire davantage quand il découvre qu’il est pleine de cocaïne, avec un téléphone portable qui sonne aux appels de clients pour cette poussière blanche.

Est-ce qu’il est le chemin à la vie de luxe?  David et Christine pense que oui et se lancent dans un commerce passioné, où leur famille goûte des merveilles, jusqu’au moment où le proprietaire du sac (Cohen) s’assied à leur table dans un restaurant où on fête leur réussite.

Pas sans ses moments divertissants, il y a la question du film qui reste dans la tête: Est-ce que c’est si amusant à vendre des stupéfiants?

Commentaires

Maigrir c'est dans la tête ... |
maelezig |
jojocky |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | baqarr
| je, tu, il...
| L'autre moi