• Accueil
  • > Archives pour juillet 2013

Archive pour juillet, 2013

Entre les Rues de Vieux Nice

Au sud du Boulevard Jean Jaurès, au nord du Baie des Anges, au dessous de la Colline du Château on se trouve dans les rues de la Veille Ville de Nice, les chemins étroits, plein de couleurs et d’animation humaine.

Entre les Rues de Vieux Nice dans Voyages vieuxnice01

Le Cours Saleya se divise entre son marché de fleurs dans l’ouest et son marché de nourritures à l’est. On pourrait passer des parfums des roses, des lilas à celui du chocolat artisanal et des fruits glacés.

Il y a les possibilités de contemplation religieuse comme admiration architecturale à la Cathédrale Sainte-Réparate (place Rossetti) et entre les murs de l’Église du Gésu Saint Jacques le Majeur (place du Gésu). Cette dernière n’est pas si loin de la Cathédrale, mais elle n’est pas facile à trouver. Comme plein de choses de la Veille Ville, il faut rester patient, chercher pour dix minutes, et finalement la voici.

vieuxnice02 dans Voyages

Elle est la patience qui trouve ses récompenses avec une centaine de découvertes merveilleux dans ces rues, un restaurant ici, la vitrine si bien garni d’un magasin là. Même si on est sûr d’avoir passé par le même chemin cent fois, on pourrait toujours trouver quelque chose de nouveau, inexplicablement manqué auparavant.

Ma seule regrette c’est que l’appareil-photo ne fonctionne très bien dans les rues étroits de ce quartier déni de lumière intense et que ainsi, je n’ai pas réussi à capté ni les événements de ce microcosme urbain ni les formes si variés de ces bâtiments. Les seules images saisis sont ceux des places (place Rossetti, place Centrale) et des chemins plus larges (Cours Saleya, rue de la Préfecture) mais c’est comme un romain duquel on manque des pages vitales.

vieuxnice03

Au bout du compte, c’est ça la meilleure publicité pour le Vieux Nice – il faut y marcher, témoigner soi-même les rues avec ses couleurs, ses sons, pour connaître ce dont il s’agit, la tranquillité intime mais avec les mouvements sans cesse, les images vives mais cachés du soleil des grands boulevards au nord de cette ville dans une ville.

Commentaires

Sur La Colline de Saint-Paul-de-Vence

Sur La Colline de Saint-Paul-de-Vence dans Voyages saintpauldevence011

On dirait l’endroit d’un château même d’une forteresse imprenable, le point fort géologique d’une défense militaire quand on aperçoit la colline à quelle les maisons de Saint-Paul-de-Vence s’accrochent.

Les rues de cette petite ville se réunissent dans un labyrinthe où on peut trouver des petits ateliers entres les magasins, ici l’herbier en Provence, là une galerie d’art – oui les galeries de Vieux Saint Paul sont bien connus au sommet de cette colline.

saintpauldevence021 dans Voyages

saintpauldevence031

Mais ce que m’intéressait surtout (et sans doute mes camarades touristiques ce jour-là) était la possibilité de prendre des photos du sommet de la colline des environs ondulants et verts, les maisons de la prochaine colline en face comme le paysage de la vallée au dessous.

saintpauldevence041

Bien sûr on aurait pu acheter une centaine de toiles des scènes de Saint-Paul-de-Vence de celles qui remplissent les galeries de chaque rue de la ville. Cependant, les photographes ont opté pour se profiter de l’occasion à produire leurs propres chefs d’œuvre, les photos avec leurs impressions personnelles d’un petit séjour dans cette commune provençale.

A propos, si l’art moderne vous dit quelque chose, n’oubliez pas visiter la Fondation Maeght.

Commentaires

Les Signes de Marc Chagall à Son Musée

Je suis arrivé au Musée Marc Chagall sous le beau soleil matinal de Nice pour témoigner l’expérience face aux toiles de cet artiste russe tout à fait énigmatique. Heureusement j’ai opté à emprunter un audio guide parce que les peintures de M. Chagall sont plein de personnages et symboles dont la signification échapperait un regard rapide.

Les Signes de Marc Chagall à Son Musée dans Voyages mchagall01

L’escalier de six pas, le jaune de l’ange, le petit group de maison représentant le village de sa jeunesse sont tous là, chacun pour communiquer son message à chaque personne qui leur regarde. Chaque toile présente son propre histoire, comme la série qui se trouve dans une salle du musée et qui parle de la prise d’une femme de son mari par un rabbi d’un siècle passé, un épisode du folklore hébraïque.

mchagall02 dans Voyages

Au delà des histoires de ses origines juives et ses épisodes pédagogiques, la collection touche la vie du cirque, par exemple «L’Acrobate», mais la encore il y a le mystère de la deuxième tête qui parle dans l’oreille du personnage principale.

mchagall03

Avec une collection de photographe de l’artiste et sa famille, le musée ajoute une touche personale à la gamme de toiles qui exhibent le mélange des traditions éternelles et la modernité par excellence qui est la signature distincte de cet exilé russe qui a choisi la France comme base d’expression unique.

Commentaires

Maigrir c'est dans la tête ... |
maelezig |
jojocky |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | baqarr
| je, tu, il...
| L'autre moi