Archive pour août, 2014

A Voir: Diplomatie

Diplomatie de Volker Schlöndorff avec André Dussollier, Niels Arestrup, Burghart Klaußner
Genre: Historique , Drame – Durée: 01:24:00
Pays: France, Allemagne – Sortie en salle: 14/03/2014

Quand j’ai visité Berlin et Varsovie, ces villes presque détruites par la deuxième guerre mondiale, je me demande toujours comment ils étaient avant que les bombes sont tombées au dessus, quelles merveilles architecturales me manquent.  Heureusement, ce n’est pas le cas avec Paris, mais les allemands ont eu un plan pour faire sauter la capitale, une mission qu’Hitler a confiée au Général Von Choltitz, Gouverneur du Grand Paris.

Le fait que le pire ne s’est pas passé pourrait être grâce à l’aide du consul suédois Raoul Nordling (Dussollier) qui a gravit l’escalier secret qui le conduit à la suite du Général Von Choltitz (Arestrup) à l’hôtel Meurice pour lui dissuader de sa mission destructrice.  Voici l’épisode historique racontée dans le film de Schlöndorff.

Il a bien choisi son casting, avec tous les deux acteurs qui garde toutes les capacités à montré les manœuvres subtiles de Nordling pour faire craquer le mur métaphorique qui s’agit de la dévotion absolue d’un soldat prussien aux ses ordres militaires.

Au moment qu’il semble que le consul a fait du progrès, le général lui menace avec la mort pour sa supposition d’avoir le droit de discuter ce destin si bien fixé, mais Nordling recommence par un autre chemin diplomatique – il s’agit moins d’un diplomate suédois, plus d’un homme qui aime Paris comme sa propre fille.

Les explosions se multiplient avec l’approche de l’armée des alliés est Nordling continue d’harceler Von Choltitz avec ses arguments, y inclue un offre à garantir les vies de la famille du général (qui se trouve en Allemagne) contre les représailles du Führer si il n’exécute pas ses ordres dévastatrices.  Est-ce qu’il vraiment pourrait garantir telles choses?  On sent cette question dans la tête de Von Choltitz.

Avec la majorité du film occupée par ce duel mentale entre le diplomate et le général, le film réussit à concentrer nos attentions d’une manière si vive sur les mots, les expressions, peut-être ici d’un jeu cache-cache des motives, peut-être là d’une entente pas prononcée.  Et surtout du fait que le destin d’une ville si belle pourrait rester sur le choix des mots et les réactions qu’ils provoquent.

Commentaires

A Voir: Fiston

Fiston de Pascal Bourdiaux avec Kev Adams, Franck Dubosc, Nora Arnezeder
Genre: Comédie – Durée: 01:28:00
Pays: France – Sortie en salle: 14/03/2014

Alex (Adams) est un lycéen un peu timide et comme un être de ce genre, il hésite quand il s’agit d’une conversation avec une fille.  Mais il rêve de séduire Sandra Valenti (Arnezeder) et il est surtout très enthousiaste suite a la découverte d’un certain d’Antoine Chamoine (Dubosc) qui presque 20 ans auparavant, a séduit Monica, la mère de Sandra.

Après une réception pas exactement cordiale quand il visite la maison d’Antoine, Adam persiste et finalement il se lance dans un drôle d’apprentissage où il faut démonter le moteur de la vieille voiture sportive d’Antoine, de nettoyer chaque pièce et puis le remonter.  Drôle de méthode de séduction mais Adam va découvre comment cette connaissance hyper détaillée de la voiture sportive fonctionne comme la clé d’or pour entrer dans la vie de Sandra tout en combattant sa timidité.

Une série d’exercices pratiques où Adam essaye à mis en action les conseils d’Antoine produit des moments divertissants mais aussi des connections humaines qui se combinent pour changer le destin romantique d’Adam et de créer des surprises à la fin de ce conte tout à fait sympathique.

Bourdiaux nous présente un exemple pure et simple d’un divertissement romantique où il est soutenu par un casting excellent – le rapport presque père et fils entre Dubosc et Adams rendu vraisemblable, les scènes Adams / Arnezeder plein d’une chimie nerveuse – et l’admiration romantique de l’ancien voiture sportive me faire rappeler de la ligne «Il parle d’amour comme il parle des voitures» de la chanson «Mon Mec à Moi» de Patricia Kaas.  Drôle de connexion alors.

Commentaires

Maigrir c'est dans la tête ... |
maelezig |
jojocky |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | baqarr
| je, tu, il...
| L'autre moi