• Accueil
  • > Archives pour juillet 2015

Archive pour juillet, 2015

A Voir: Crosswind – La Croisée des Vents

Crosswind de Martti Helde avec Laura Peterson, Mirt Preegel, Ingrid Isotamm
Genre: Drame – Durée: 01:27:00
Pays: Estonie – Date de sortie: 11/03/2015

On n’a pas l’habitude à lier le nom de Staline avec le terme «holocauste», mais il est quand même vrai que l’histoire soviétique inclus des mutations démographiques énormes, par exemple l’expulsions du peuples des pays baltiques dans les années quarante.

Ce film témoigne l’impacte brutal de ce politique sur une famille estonien.
Erna (Peterson) est transportée de son Estonie natale au un camp de travail du l’union soviétique, forcée à subir les privations physique d’un koulak isolé.  Déracinée d’une manière si choquante, Erna se contente d’écrire des lettres à son mari Heldur (Preegel), transporté au même moment mais dans un autre camp dont elle ignore l’emplacement.

Elle écrit de ses expériences quotidiennes dans son régime cruel, de sa lutte pour sauver la vie de sa fille Eliide (Isotamm), qu’elle garde à son côté mais qui supporte mal l’environnement dur.  Sans jamais savoir si son mari reçoit ses lettres, même s’il reste en vie où pas, Erna continue avec ses lettres au travers des événements terrifiants des ses années d’exile forcé.

Helde emploie une série de scènes fixés où les personnes sont figées avec seulement le cheveu où le tissu des vêtements qui bouge dans le vent pour indiquer qu’il ne s’agit pas d’un photographie.  Tous les moments clés de l’histoire restent ainsi fixés dans le temps, en donnant l’espace à contempler l’impacte de chaque événement sur les vies de ceux qui le subissent.

Le contraste entre les souvenirs de la vie idéale d’Erin et sa famille en Estonie avec la déportation et sa suite reste dans ses lettres comme une trace d’humanité contre l’inhumanité stalinienne, ce qui le film, il aussi, représente.

Commentaires

A Voir: Les Nouveaux Sauvages

LesNouveauxSauvages de Damián Szifron avec Ricardo Darín, Oscar Martinez, Leonardo Sbaraglia
Genre: Thriller – Durée: 02:02:00
Pays: Argentine – Date de sortie: 14/01/2015

Comment expliquer ce film?   Alors, ça vous jamais est arrivé à subir une situation ou événement où vous avez voulu crier avec frustration?  Alors, sans doute vous êtes vous calmé pour réagir d’une manière tout à fait polit.

Eh bien, dans les quelques histoires brefs  de ce film, les personnages principaux ne restent pas si civils – à vrai dire ils réagissent comme une telle férocité qu’on craigne de finir avec la mort de quelqu’un.

Une pilote qui ramasse tous les gens clés de sa vie pour un voyage aussi frappant qu’il soi court, une dispute routière qui finit fatalement, la femme qui se trouve trompée sur le jour de son mariage.  Tous les scenarios m’ont provoqués à rire si fort que j’ai montré ma côté d’humeur super noir je regrette.

Tout le casting s’engage d’une telle passion qu’on se trouve transporté au centre de chaque confrontation, d’être presque d’accord avec les réactions des protagonistes, mêmes les plus extrêmes.

Peut-être qu’il faut crier plus fort face à la prochaine provocation que la vie nous porte, peut-être qu’on doit y rester zen – Szifron a surtout produit un film qui nourrie le débat sur les limites de tolérance engendrées dans les vies de ceux qui habite la société civilisée ne nos jours.

Commentaires

Maigrir c'est dans la tête ... |
maelezig |
jojocky |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | baqarr
| je, tu, il...
| L'autre moi