• Accueil
  • > Archives pour février 2016

Archive pour février, 2016

A Voir: Dheepan

Dheepan de Jacques Audiard avec Antonythasan Jesuthasan, Kalieaswari Srinivasan, Claudine Vinasithamby, Vincent Rottiers Genre: Drame – Durée: 01:54:00 Pays: France – Date de sortie: 11/11/2015

Il y a toujours que chose de primordial dans un film d’Audiard, un espace où les instincts humains dans leur forme le plus pur se promènent comme une bête sauvage dans un monde moderne.  De «Sur Mes Lèvres» à «De Battre Mon Cœur S’Est Arrêté», entre «Un Prophète» et «De Rouille et d’Os» on trouve cette dernière qualité dans chaque instant de l’histoire.

Voici qu’on témoigne la même qualité chez «Dheepan», prénom d’un soldat réfugié (Jesuthasan) qui quitte son Sri Lanka avec une femme, Yalini, (Srinivasan) et une fille, Illaayal, (Vinasithamby) qui sont, selon leurs passeports au moins, son épouse et sa fille. Après leur voyage long, tous les trois se trouvent en France, mais cet ancien soldat a tort s’il croit éviter la violence complètement parce que son emploi est gardien d’immeuble dans une banlieue sensible, peuplé par une bande qu’on suppose lié au marché de stups ou aux activités également criminelles.

Tandis que Dheepan s’occupe du nettoyage et de petites réparations, Yalini nettoie et cuisine pour le père de Brahim (Rottiers), le chef de la bande de voyous.  Suite de se trouver au milieu d’une échange de balles entre deux bandes locales, Yalini essaye de fuir pour se joindre avec sa sœur en Angleterre, mais Dheepan prend son passeport et l’oblige de rentrer à leur appartement.

Audiard emploi son don pour laisser l’espace et les interprétations de son casting fort à faire avancer les événements de l’histoire d’une manière tout à fait naturelle: Illaayal maîtrise la langue plus rapidement que ses «parents» et devient leur prof, Yalini reste curieuse face aux habitudes de Brahim tandis que Dheepan trouve du mal à garder contrôle de sa famille virtuelle.   On y témoigne les frictions entre les membres de ce groupe, la lutte contre les difficultés que chaque immigré rencontre dans un nouveau pays.

La violence des bandes n’est pas fini, et quand Yalini se trouve piège dans l’appartement de Brahim, ce dernier criblé par balles, Dheepan est forcé de redevenir le soldat de sa passé et à lutter pour sa survie.

Commentaires

A Voir: Belles Familles

BellesFamilles de Jean-Paul Rappeneau avec Mathieu Amalric, Marine Vacth, Gilles Lellouche, Karin Viard, André Dussolier
Genre: Comédie dramatique – Durée: 01:53:00
Pays: France – Date de sortie: 11/11/2015

L’histoire d’une famille pas si belle, surtout quand il s’agit de l’héritage de son ancienne maison mais quand on y réunit Mathieu Amalric, Gilles Lellouche et André Dussolier on imagine que ce serait facile d’être ravi avec les résultats.

Entre Chine et une réunion important à Londres, Jérôme (Amalric)  passe par Paris pour visiter sa mère et présenter sa nouvelle copine, mais c’est la découverte d’un projet à vendre la maison de son enfance qui devient le centre de son attention.  Soucieux des détails de ce dernier, il par pour Aubrey, site de cette maison célèbre, où il rencontre Grégoire (Lellouche), ami d’enfance.

Amalric et Lellouche exsudent une énergie tonifiante partout, le premier à l’enquête des affaires de son père mort, le deuxième avec son projet autour de cette ancienne maison familiale.  Viard et Dussolier y ajoutent leurs talents raffinés pour entourer la «nouvelle arrivée» Marine Vacth avec un contexte solidement chaleureux pour son rôle romantique.

J-P Rappeneau nous montre qu’il continue à garder son magie pour une histoire pleine de tendresse humaine avec des touches d’humeur superbes.  L’ouverture avec des événements qui se développent d’une manière de plus en plus animé donne suite à ses conclusions apaisantes.

Commentaires

Maigrir c'est dans la tête ... |
maelezig |
jojocky |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | baqarr
| je, tu, il...
| L'autre moi