Archive pour Paris

Disparu: Librairie au coin / Métro Maubert-Mutualité

Disparu1 Chaque fois que je traverse mes quartiers favoris de Paris, je constate des changements d’établissements dans chaque rue que je passe, malheureusement pas toujours positifs.

Il était avec tristesse que ma lecture des derniers titres dans la vitrine de la librairie au coin de la place / à côté du Métro Maubert-Mutualité s’est rendu impossible – elle est disparue!

Même si je n’étais pas un client habituel de cette librairie, il m’a toujours servit d’une vue sur la littérature française dans sa diversité de thèmes.

Une minute de silence svp…

Commentaires

Mon Quartier Latin

Ne vous en faites pas – on n’a pas vendu ce joli quartier à un anglais – il s’agit simplement à voir cette zone vive à ma façon…

Bien sûr que c’est un des quartiers les plus connus de Paris, le Quartier Latin, s’étendant sur les 5e et 6e arrondissement, avec pour cœur le quartier de la Sorbonne et la montagne Sainte-Geneviève. Il a l’habitude d’être au centre de l’action., ce quartier, se trouvant sur les deux «cardo de Paris», les anciens chemins nord-sud ; le « cardo maximus », qui descendait de la Montagne Sainte Geneviève par la rue saint Jacques, et l’autre correspondant au boulevard Saint Michel.

Le latin c’est la langue utilisé par les premiers étudiants du quartier, bien entendu, mais heureusement pour les uns qui ne comprennent un seul mot de cette langue (y inclus moi), ce n’est pas obligatoire dans les rues de nos jours.

Quand même, ce quartier m’imspire toujours une côté intellectuelle; chaque fois que j’y entre par le Boulevard St Michel, j’aime bien entrer dans un magasin pour regarder les livres, soit un bouquin d’histoire, soit un romain.  On voit la Fontaine de la place Saint-Michel, un signe rafraîchissant de l’esprit jeune et vivant du quartier.

FontaineStMichel

Dans les années 1960 et particulièrement lors des événements de mai 1968, ce quartier a été l’un des centres rouges des divers mouvements de contestation estudiantine, ce qui donne un parfum d’histoire contemporaine aux rues de cette zone parisienne.

Pourquoi quartier?

À l’origine, Paris était divisé en quatre parties, d’où le nom de « quartiers ». Avant des travaux de Philippe Auguste, quatre quartiers sont clairement identifiés : l’île de la Cité et, sur la rive droite, Saint-Jacques-de-la-Boucherie, la Verrerie et la Grève.

De nos jours, il y en a 80, si on y entend les quartiers adminstratifs de Paris, chaqu’un avec sa poste de police.  Il y a quatre de ces quartiers adminstratifs pour chaque arrondissement.

Ainsi notre quartier (Latin) contient plusieurs quartiers (adminstratifs) – Saint-Victor, Jardin-des-Plantes, Val-de-Grâce, Sorbonne, etc – c’est compliqué alors la géographie!

La Lecture en Plein Air

Ainsi que ses magasins qui sont remplis des bouquins superbs, le Quartier Latin est muni d’un espace pour la lecture en plein air, le Jardin du Luxembourg.  Avec son ambiance tranquille et lumineuse, c’est le meilleur endroit à dévorer les pages de la poesie d’Aragon ou d’un romain de Stendhal.

PalaisLuxembourg

Moi, j’aime surtout le demi-cercle de statues de reines de France, qui ajoutent leur grace aux lignes élegantes du jardin prés du Palais du Luxembourg, site au nord de la verdure de cette zone.

La touche féminine est une partie intégrale du jardin, en fait, vu que son ancienne propriétaire Marie de Médicis, en décidant de quitter le Palais du Louvre, a utilisé ses huit hectares de terrain pour édifier le vaste jardin florentin dont elle rêvait.

Commentaires

Avec Monet à Son Musée Marmatton

Musee Marmottan Bien que les musées soient nombreux à exposer ses peintures à Monet, il est difficile à concurrencer contre le milieu tranquille et intime du Musée Marmatton (2, rue Louis-Boilly, 75016 Paris).

Après qu’on ait traversé un petit parc on se trouve dans un espace très humain, personnel, bien adapté à l’ambiance de ses peintures impressionistes.

Trouver les toiles des autres membres du mouvement impressioniste, de Marisot, de Renoir, de Pissarro me donne la sensation d’être au centre d’un bande d’amis dont on partage les expériences artisitiques, la création de quelque chose vivante.

J’y ai vu par exemple «Impression – Soleil Levant», la toile qui a créé l’impressionisme, même si c’était un jeux de mots avec résultats imprévus d’un critique de l’exposition qui a montré cet oeuvre de Monet au monde pour la première fois.

Comme un fan de l’ambiance de peintures à la neige de Monet, j’ai surtout apprécié «Train dans la neige à Argenteuil», avec sa combinaison de couleur et de solitude hivernale.  Voici la tour de force de l’impressionisme, l’évocation soit d’une sensation, soit d’un sentiment personnel par la mise en place des touches de couleur.

Et il y a «En Promenade près d’Argenteuil» pour rechauffer le coeur après la froide de la neige artistique et le joli jardin évoqué par la serie de peintures du pont japonais à Giverny.

Malgré de l’existance des collections importantes de peintures à Monet au travers de nôtre planète, il y a toujours quelque chose d’unique avec chaque visite à la série de toiles qui se unissent au Musée Marmatton.

Pour en savoir plus: http://www.marmottan.com/

Commentaires

Au Bord de la Seine

Un après-midi de novembre j’ai marché au bord de la Seine.  Quand on descend jusqu’au niveau de la rivière on peut trouver une existance au desous de la circulation du centre-ville.

On a l’impression d’avoir découvert une autre ville, caché de le quotidien normal de la mer de voitures et de gens qu’on trouve dans les environs de l’Île de la Cité.  Tout d’abord on y rencontre moins de personnes, comme si on faisait une promenade dans un petit village.

Même la circulation n’est pas la même – il y a une grande gamme de bateaux qui passent (une bateaux mouche ici et là, une péniche plein de marchandise, un hors-bord de police), et les uns qui restent, qui abritent des habitants quasi litoraux.

Quand il s’agit du côté plus touristique, on y voit encore quelque chose de nouveau – la Cathédrale de Nôtre Dame est encore plus impressionante vue de ce niveau presque souterrain.

On peut également trouver une reconnaisance plus complète des ponts de la Seine en marchant sur les quais – la forme de ses arches, les matériaux qu’on y utilise, les techniques de construction.

Bien que je n’aie trouvé aucune Paris plage dans cet après–midi frais de novembre, j’ai ajouté un autre niveau à ma connaissance de la belle métropole de Paris.

Commentaires

Une Soirée Sympa au Restau

Volcan  

Au restaurant «Le Volcan» (5ème) on se connaît.  Le patron me serre la main chaque fois qui j’arrive.  Vu que je ne passe que deux petits séjours à Paris chaqu’année (d’habitude en mars et en novembre), je suis surpris et content que le patron n’oublie pas mon visage.

Au «Languedoc» (5ème) je crois que l’équipe me rappelle mais je ne suis pas sûr – pas de poignée de main mais un certain sourire quand on me voit.

A mon avis, c’est important qu’un restau soit sympa, qu’on a l’impression d’être chez moi.  Comme ça on peut manger on souplesse et ainsi profiter du plaisir de passer la soirée à table.  Les clients ont ses rôles à jouer, eux aussi – comme il est agréable à manger à côté d’un group en train de fêter un anniversaire ou de rire ensemble.

Une fois un ami m’a dit qu’il s’en fout du service, qu’il est la nourriture qui soit la plus importante.  Bon, d’accord, je ne mange n’importe quoi pour un service sympathique mais également on ne peut pas apprécier, selon moi,  un bon repas sans une bon ambiance.

De nos jours avec ses questions du pouvoir d’achat, on n’oublie pas le prix, bien sûr.  Pendant un semaine à Bruxelles je me rappelle que le prix du repas de plusieurs restaurants etait très haut.  Le vrai problème là était que même avec le meilleur service du monde (c’était tout à fait un service normal à Bruxelles) on avait l’impression d’être le victime de l’escroquerie.

Cependant, je dois avouer que mes plus beaux souvenirs de restau sont ceux d’un équipe sympha est d’une cuisine simple et honnête.

Mais qu’est que vous en pensez?  En ce moment, vous pourriez voter dans le sondage «Au restau le plus important est…» – voir le lien à droite.

Commentaires

Des Plaisirs à l’Occasion

Dans le monde virtuel de nos jours, c’est trop facile à oublier le plaisir de trouver des choses à l’occasion en marchant entre les magasins de Paris.

Pour chaque séjour à Paris, il y a les recherches, soit d’un bouquin, soit d’un CD, mais toujours à l’occasion.  Avec l’Internet il y les uns qui m’expliquent que c’est bête chercher des choses dans les magasins; pourquoi chercher un disque quand on peut le télécharger?

A mon avis, les recherches physiques, avec ses possibilités au hasard restent les plus divertisantes.  A savoir qu’on a trouvé un disque ou un bouquin (tout en consultant la liste écrite sur un morceau du papier dans la poche, bien sûr) que peut-être aurait avoir disparu dans les mains d’un autre client si on était arrivé au magasin trente minutes plus tard me donne un sense de triomphe, d’avoir gagné un petit jeu du hasard.

On a sa liste des magasins préférés, sa propre manière de fouiller les étagères pour trouver des bijoux musicaux ou littéraires.  On consulte les «nouvelles arrivées» avec un coup d’oeil expert et on bavarde avec les vendeurs avec qui on partagent la passion chaque trouvaille d’or.

Où se trouvent mes magasins préférés?  Plus facile à poser une question à M. Sarko sur un sécret d’Etat!  En tous cas, ça fait partie du plaisir des recherches des trucs à l’occasion, la découverte des vos propres magasins spéciaux.

Aux recherches tous, et tant pis si j’y suis arrivé trente minutes avant que vous!

Commentaires

Des Plaisirs Gratuits: Paris en Couleurs

ParisCouleurs    Pied de nez aux mauvaises langues – ce n’est pas toujours si cher de s’amuser à Paris – parfois c’est complètement gratuit!

L’exposition Paris en Couleurs (à l’Hôtel de Ville, du 4 Décembre 2007 au 31 Mars 2008) nous a montré une image historique de Paris pour briser la domination des images monochromes des cartes postales. Des photographies en couleurs et même des films de court-métrage ont révélé des images immédiates et émouvantes de notre ville préférée. Du choc de la vie sous l’Occupation au plaisir des temps plus innocents, ces exemples d’une longue histoire de photographie en couleur étaient un plaisir.

Merci beaucoup à l’équipe entière liée à la mise en place de cette exposition impressionnante et d’une grand valeur et surtout pour l’accès gratuit – vraiment un specticle pour les masses.

Commentaires

Merci pour le Cinéma Monsieur

 MCineLogo

Chaque fois que je prépare pour un petit séjour à Paris, ça m’intéresse toujours savoir ce qu’est qui se passe aux cinémas.  Pour moi, aucune weekend n’est complet sans quelques heures devant le grand écran, soit à l’UGC Danton à l’Odeon, soit à un petit cinéma du rue St André-des-Arts.

Comment peut-on trouver les films, les horaires sans se présenter physiquement au cinéma?  J’ai trouver un site d’or sur l’Internet qui s’appelle «Monsieur Cinéma» http://cinema.aliceadsl.fr/

Vous souhaitez découvrir des nouveaux film à l’affiche?  Mais où peut-on les voir?  Peut-on choisir les écrans selon le quartier de Paris?   Chez « Monsieur Cinéma », c’est simple comme bonjour!

On peut cliquer sur le lien pour n’importe quel film, puis consulter l’essential pour voir si on s’intéresse.  Après ça, la magique commence!  Vous pouvez voir une liste de tout les cinéma où on peut voir le film, en cliquant OK après que vous ayez mis le nom de ville ou (et ici c’est génial pour les cinémas de Paris) ‘75006’ pour le 6ème, etc.

La liste qui se présente après montre le nom et l’addresse de chaque cinéma et les heures des séances.  Comme ça on sait exactement à quelle heure d’arriver au quartier pour prendre un petit chocolat chaud dans un café près du cinéma (mais bien sûr! emoticone).

Voilà mon petit secret et comment je suis réussi à voir des films magnifiques (des films français en VO naturellement)  et à prendre connaissance de tant de réalisateurs, acteurs et actrices francophones.

Bon weekend de cinéma à tous!

Commentaires

Maigrir c'est dans la tête ... |
maelezig |
jojocky |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | baqarr
| je, tu, il...
| L'autre moi