A Voir: Louis-Ferdinand Céline

LouisFerdinandCeline de Emmanuel Bourdieu avec Denis Lavant, Géraldine Pailhas, Philip Desmeules

Genre: Drame – Durée: 01:37:00

Pays: France, Belgique – Date de sortie: 09/03/2016

Ce film raconte une amitié qui marche en arrière, où le grand écrivain Céline (Lavant) et Hindus (Desmeules), un écrivain lui aussi, commencent en admiration mutuelle et finissent en se déchirant l’un à l’autre.

Exilé de son France d’après guerre pour avoir été collaborateur des autorités de Vichy, Céline et son partenaire Lucette (Pailhas) ont bien besoin de l’aide de Hindus.  Ce dernier  défend la réputation de Céline depuis longtemps.

Il souhaite écrire un livre au sujet de son héro littéraire, mais le Céline qu’il rencontre est difficile à déchiffrer.  Avec chaque jour il devine les vraies pensées du grand écrivain et même si ce dernier croit avoir dupé le jeun juif américain (c’est justement ça qu’il voit quand il regarde Hindus), il finit en montrant sa mépris pour les gens hébraïques.

Bourdieu  risque ici et là à laisser trainer l’histoire de trop mais ceci sert à concentrer la tension qui montent avec chaque nouveau épisode qui arrive.  Il y a des moments divertissants qui cachent le destin triste de l’histoire mais ils ne peuvent pas nous duper longtemps.

Question finale: Qui exploite l’autre le plus, Céline ou son admirateur.  Une question qui reste sans réponse définitive.

Commentaires

A Voir: Saint Amour

SaintAmour de Benoît Delépine, Gustave Kervern avec Gérard Depardieu, Benoît Poelvoorde, Vincent Lacoste, Céline Sallette

Genre: Comédie, Drame – Durée: 01:41:00

Pays: France, Belgique – Date de sortie: 02/03/2016

Voici la quête d’un agriculteur, Jean (Depardieu), à gagner le prix dans le concurrence au salon de l’agriculture et son rapport avec son fils Bruno (Poelvoorde), tous les deux réunit dans la voiture de Mike (Lacoste).

En commençant par un après-midi très arrosé de Bruno, où il finit en couchant avec des porcs, on témoigne les efforts patients du père à faire se contrôler son fils face à sa consommation excessive d’alcool.

On suit tous ces trois homme à travers d’une série de vignettes très bizarre et rigolo qui finit avec la possibilité que tous les trois seraient le père du bébé de la mystérieuse Venus (Sallette).

Delépine et Kervern ont composé une belle histoire d’amour familial, d’amour libre où Depardieu garde son talent pour animer les contes bizarres avec finesse et tout le casting se trouvent bien déployés dans les divertissements.

Entre tous les événements chaotiques du conte, l’espoir d’un avenir mieux reste et la scène de réconciliation finale entre père et fils reste un moment touchant pour affirmer la conviction positive du film.

Commentaires

A Voir: Spotlight

Spotlight de Tom McCarthy avec Michael Keaton, Mark Ruffalo, Rachel McAdams, Liev Schreiber, Stanley Tucci

Genre: Drame, Thriller – Durée: 02:08:00

Pays: États-Unis – Date de sortie: 27/01/2016

«Spotlight» est le titre d’un journal investigateur de Boston aux États-Unis, ce qui veut dire éclairer des choses, attirer l’attention à ce que les ombres cachent.  Ici cette histoire cachée est énorme.

Vu que c’est inspiré par les vrais faits, je me suis demandé: Est-ce qu’il est possible, plus de 80 prêtres ont abusés sexuellement des enfants? Que l’église catholique de Boston a travaillé des années pour systématiquement nier ces faits?

Plus préoccupant encore, je ne rappelle que même le pape était demandé de faire commentaire sur le problème, parce qu’il s’agit d’un phénomène mondial.  Cependant, je n’ai pas entendu parler d’une résolution concrète destiné à empêcher une répétition de ces crimes dans l’avenir.

Je souhaite que le film de Tom McCarthy nous provoque à demander à l’église catholique encore une fois: Qu’est qu’on y fait?

Donné le tâche de faire cet enquête par le nouveau chef du journal, Marty Baron (Schreiber), Walter Robinson (Keaton) et son équipe suivent des lignes multiples de renseignement.    Rezendes (Ruffalo) parle avec un avocat qui représente un grand nombre de victimes,  Garabedian (Tucci), ce dernier prévient le journaliste de la pouvoir de l’église qui cache les faits affreux.

Sacha Pfeiffer (McAdams) organise des interviews avec les victimes et on a du mal à croire la prévalence du  phénomène, des prêtres multi-récidivistes qu’on bouge entre paroisses avec chaque cas d’abus témoigné.

McCarthy laisse l’espace partout pour les faits de nous parler simplement.  Le casting partagent l’exhibition de dégout pour ce qu’on témoigne, les détails caché par les avocats et l’église.

L’abus sexuel des enfants pars les adultes est une malaise sociale de nos jours, mais c’est église qu’on souhaite garder la norme morale, de nous guider entre les vertus et les péchés.  Cette histoire nous montre une église pas à l’hauteur de nos espoirs et nous oblige à faire face à cette vérité choquante.

Commentaires

A Voir: Au Nom de Ma Fille

AuNomDeMaFille de Vincent Garenq avec Christelle Cornil, Daniel Auteuil, Emma Besson, Marie-Josée Croze, Sebastian Koch, Serge Feuillard

Genre: Drame – Durée: 02:00:00

Pays: France – Date de sortie: 16/03/2016

Voici l’exemple rare d’un film duquel la gravité frappe justement pour la réalité qu’il reflet.

Il s’agit de l’histoire d’un père, André Bamberski (Auteuil) qui lutte pour la justice par rapport avec le mort de sa fille Kalinka (Besson).

Malgré tous les obstacles de la machinerie de la justice, soit française, soit internationale, Bamberski ne laisse pour un instant l’accusé de cet acte, le docteur Krombach (Koch) à sa liberté.

Ce sera une obsession qui coûtera Bamberski cher, surtout quand on constate le rapport sexuel entre Krombach et l’ancienne femme de Bamberski, Dany (Croze).

Avec les efforts de ce père déterminé parfaitement cadré et aidé par le Maître Gibault (Feuillard), Garenq on fait tout pour rendre passionnante cette lutte pour la vérité est une peine méritée par ce crime affreux.

Auteuil garde son talent qui rempli son interprétation du mélange de frénésie et d’indignation qui pousser ce père brutalement dépossédé de la vie de sa fille à résister l’inertie de tous qui l’entoure.  Il incarne très fort cette vision étroite d’un homme qui ignore l’affaiblissement de plus en plus sérieuse de sa relation avec la femme de sa vie Cécile (Cornil).

Commentaires

A Voir: El Clan

ElClan de Pablo Trapero avec Franco Masini, Guillermo Francella, Lili Popovich, Peter LanzaniGenre: Thriller, Drame

Durée: 01:49:00

Pays: Argentine, Espagne

Date de sortie: 10/02/2016

Dans le domaine de la criminalité la famille peut être l’unité la plus efficace et dur d’affronter et c’est surtout le cas avec la famille argentine Puccio, auteur d’une série de séquestrations dans les années quatre-vingt.

Arquímedes Puccio (Francella), père de famille, associé des services secrets de la dictature militaire de l’époque, est le chef de bande – il organise et (avec des amis) il exécute ses plans, il fait les coups de fil menaçants pour demander les fonds qui provoqueraient la remise en liberté des victimes.

Même si toute la famille reste (plus ou moins) consciente de ce qui se passe, ils n’évitent pas des conflits entre père et fils Alejandro (Lanzani) et Guillermo (Masini) et même si la mère de famille Epifanía (Popovich) essayer de calmer les vagues, les tensions montent.

De son début à sa fin, Trapero maîtrise bien l’histoire, avec sa reconstruction méticuleuse des événements pris de la vérité.  Le film reste comme une bonne étude de l’extrémité de la criminalité d’une époque déjà chaotique.

Commentaires

A Voir: A Perfect Day (Un Jour Comme un Autre)

APerfectDay de Fernando León de Aranoa avec Benicio Del Toro, Eldar Residovic, Fedja Stukan, Mélanie Thierry, Olga Kurylenko, Tim Robbins

Genre: Drame, Comédie – Durée: 01:46:00

Pays: Espagne – Date de sortie: 16/03/2016

Dans ce film nous suivons le travail d’un ONG qui aide les Bosniens suite au conflit là.

Avec Mambrú (Del Toro) il y a Damir l’interprète (Stukan),  Sophie (Thierry) et B (Robbins) et ils passent beaucoup de temps en faisant sortir un cadavre d’un puits (il s’agit d’une histoire très, très longue effectivement !).

L’arrivée de Katya (Kurylenko), embarquée dans la zone pour évaluer le travail du group, les choses se compliquent – histoire d’un ancien rapport personnel entre Mambrú et Katya alors.

Finalement León de Aranoa a construit son «Perfect Day» avec finesse, pour y réunir une collection d’événements pour montrer la stupidité par excellence qui accompagne les conflits humains et le retour trop lent à une espèce de normalité.

Les observations sèchement rigolo de B mélangent avec les choques du conflit (Sophie qui se trouve face au cadavre pour la première fois, la découverte des corps pendus dans une maison abandonnée) pour faire ses commentaires efficace sur la tristesse qui habite le pays et les cœurs des gens suite à la guerre.

L’histoire familiale de Nikola (Residovic), un garçon qui accompagne le group à la recherche de son ballon de foot, l’arrivée chez ses parents, la destruction qu’on y trouve, la dissimulation des faits trop brutaux de Nikola, tous servent à souligner le destin difficile qui attende l’humanité après les bombes ont cessé d’exploser.

Commentaires

A Voir: Marseille

Marseille de Kad Merad avec Kad Merad, Patrick Bosso, Venantino Venantini, Judith El Zein

Genre: Comédie – Durée: 02:00:00

Pays: France – Date de sortie: 16/03/2016

Plus de vingt ans après son départ (pour le Canada), Paolo (Merad) se retrouve à Marseille, suite à un coup de fil de son frère Joseph (Posso) qui lui informe d’un accident subit par son père (Venantini).

Bien que son père ne soit pas «entre la vie et la mort», comme prévu par Joseph, il a perdu sa mémoire, ce qui devient le problème à régler à travers des événements de cette histoire.

Paolo retrouve ses amis d’enfance et développe un rapport toujours plus doux avec Elena (El Zein), le médecin qui a surveillé son père à l’hôpital, tous le temps immergé dans un mélange de nostalgies Marseillaises  (la cuisine,  l’OM, la ville, l’humeur).

Comme réalisateur, Merad rassemble des éléments plein de charme et le casting se combinent pour créer une histoire remplie d’humanité ouverte.  Entre les moments divertissants on y trouve aussi la solidité de caractère produit par des vies difficiles, seulement en partie neutralisé par une humeur robuste.

J’ai surtout apprécié les additions artistiques font par les gosses du quartier à la voiture de Joseph (à voir pour mourir de rire!).

Commentaires

A Voir: La Vache

LaVache de Mohamed Hamidi avec Fatsah Bouyahmed, Hajar Masdouki, Jamel Debbouze, Lambert Wilson

Genre: Comédie – Durée: 01:31:00

Pays: France, Maroc – Date de sortie: 17/02/2016

Fatah (Bouyahmed), un fermier Algérien a toujours rêvé de faire entrer sa vache Jacqueline dans le grand concurrence au salon de l’Agriculture à Paris et quand il reçoit une réponse positive à sa demande on commence l’aventure.

Grace aux fonds ramassé par son petit village, il fait son voyage à pied, en traversant la Méditerranée pour arriver à Marseille. Là il livre un paquet de sa femme Naïma (Masdouki) à son frère Hassan (Debbouze), ce dernier d’abord embarrassé par l’arrivée de Fatah et ce lien avec son passée en Algérie.

Fatah continue son voyage au travers de l’hexagone et suite à un problème qui voit Jacqueline plantée dans une rivière du terrain de Philippe (Wilson), on commence une série d’échange de sagesse entre le petit paysan Algérien et le compte Phillipe, tous les deux avec leur enjeu à affronter.

Fatah devient star de YouTube avec les événements de son voyage et engage le soutien de tous pour arriver à sa destination à Paris.

De son debout entre l’intimité de sa communauté en Algérie, au travers des aventures de voyage, Hamidi maintien l’intérêt humain pour rendre son conte gagnante.

Les grinces de Debbouze, l’humeur subtile de Wilson et avant tous l’interprétation de Bouyahmed avec son ouverture d’esprit se réunissent pour garantir un compte plein d’humeur de d’esprit qui nourrit notre admiration pour cette histoire simplement chaleureuse.

Commentaires

A Voir: Nous Trois Ou Rien

NousTroisOuRien de Kheiron avec Kheiron, Leïla Bekhti, Gérard Darmon
Genre: Comédie dramatique – Durée: 01:42:00
Pays: France – Date de sortie: 11/11/2015

C’est l’histoire de la famille de Hibat (Kheiron) et leur lutte contre les autorités dans l’Iran pre-révolutionnaire qui commence ce film, tout en reflétant les expériences de Hibat et ses collègues dans le système pénitentiaux brutale de l’époque.

Après sa remise en liberté Hibat se marie avec Fereshteh (Bekhti) mais ils trouvent tous leurs espoirs d’une société améliorée trahit par l’arrivée en pouvoir de l’Ayatollah. Ainsi le couple se trouve en opposition avec le régime et la vie du couple devient chaque jour plus précaire.

Suite à l’interpellation des camarades politiques Hibat décide à quitter son pays avec son épouse et leur petit enfant, ce qui implique en voyage périlleux par montagnes, une période en Turquie et finit avec leur arrivée en France.

Installés dans leur nouveau pays, les deux exilés s’engagent dans une mission sociale en luttent à améliorer la vie de leur quartier défavorisé.

Kheiron (comme réalisateur) mélange les enjeux d’une famille émigrée avec leur travail pour aider les gens du quartier, toujours avec des petits divertissements chaleureux, ponctué par l’arrivée des anciens amis de l’Iran et l’expérience de leurs familles toujours dans son pays d’origine.

Commentaires

A Voir: Marguerite

Marguerite de Xavier Giannoli avec Catherine Frot, André Marcon, Michel Fau
Genre: Drame – Durée: 02:07:00
Pays: France, Chèque, Belge – Date de sortie: 11/11/2015

Margeurite (Frot), épouse d’un homme titré comme riche (Marcon), s’intéresse avec pleine passion pour l’opéra et son monde dramatique mais cette passion ne se trouve transmit dans ses atouts vocales.   C’est un fait bien caché par son mari, qui au travers des concerts privés qui s’organise à leur maison, laisse sa femme convaincue d’être la diva égale à tous ses vedettes opératiques.

Les problèmes se présentent quand un journaliste, qui s’introduit clandestinement dans la maison pour témoigner le concert, écrit un article qui moque le talent particulier de Marguerite en faisant semblant de la représenter comme une vraie vedette talentueuse.  Après être se présenter au bureau de ce journaliste, elle propose un concert au grand public et son mari sent l’approche d’un désastre destructif.

Guidé par un ancien chanteur et son entourage douteux, qu’ils soient des exploiteurs indulgents, qu’ils soient des vrai collaborateurs artistiques, Marguerite approche son destin artistique comme psychologique, ce dernier qui provoque les préoccupations in extremis de son mari.

Frot maîtrise avec perfection le mélange de farce et drame profond cadré par ce film, où on commence en moquant la voix comiquement affreuse mais se trouve progressivement plus touché par l’innocence de cette femme et son simple rêve à imiter les talents des ses héroïnes vocales.

Giannoli fait opérer une tension par excellence entre les envies de Marguerite et leurs résultats probables, une contexte qui trouve sa mari transformé de traître conjugal au seul défendeur de sa fragilité mentale.

Commentaires

1...34567...25

Maigrir c'est dans la tête ... |
maelezig |
jojocky |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | baqarr
| je, tu, il...
| L'autre moi